Le Verbe chamanique & les symptômes de ses caractéristiques d’émergence

 

On dit généralement que le mot Chamane provient du mot Toungouse Saman, selon l’érudit chamanique des années 1960 Mircéa Eliade, dans son ouvrage Chamanisme : Techniques Archaïques d’Extase(1964).

Les Chamanes Toungouses possèdent une tradition de 50 000 ans intacte jusqu'à ce jour, qui utilise l'Aminita Muscaria, ou le Champignon Saint Nicolas Fly Agaric, que certains Gnostiques ont considéré comme étant l’ennemi de Belzébuth, ou le Seigneur des Mouches, les mouches détruites par le tonique à base de champignons.

On appelait ces chamanes des Sky Walkers, des Marcheurs dans le Ciel, et le Champignon Volant est leur outil pour maîtriser la Force. Tout comme on appelait également Sky Walkers les Chamanes du Vajrayana Bouddhiste.

Eliade montre toutefois que le mot Samane lui-même vient de Pali Samana, du Bouddhisme et de ses racines Chamaniques Bön Po. Nous suggérons qu'il dérive à son tour des Chamanes plus archaïques de Mésopotamie, ayant imprégné de leurs traditions la Vallée de l’Indus. Le mot Sumérien Shamana désignait à la fois le Véhicule du vol/navigation dans les étoiles, et un Elixir ou Ambroisie  d'une Suprématie des plus Excellentes. Une Ambroisie souvent dépeinte sur les sceaux des cylindres d'Ur et de Ninive, comme étant formée par l’arbre Acacia et le buisson de vie, Ruta Salvionis, la Rue Sauvage, ou l’Haoma des Magiciens Zoroastriens et Perses. Une Amrita souvent composée par le maître alchimiste ou couple chamanique Sud/Ninhorsag et Anuki/Enki/Ea, également connu en tant que Mazda, et pour Zoroastre, en passant devant le buisson chamanique Haoma, comme étant Ahura Mazda, tel que décrit dans les textes persans Yasnaet védiques Avesta

 

Shamana était également le tambour extatique permettant aux cultures de l’E.Din archaïque entre les rivières du Tigre et de l'Euphrate dans le croissant fertile, de réaliser leur voyage extatique dans les étoiles, ainsi que l'assimilation Chamanique de l'ancienne science traditionnelle des étoiles.

L’Elixir Shamana était donc la Panacée des hommes archaïques d’E.din pour leur propulsion dans l’Apothéose Eschatologique amenée par la Gnose du Gra-al :  le pain de la suprématie avec le vin Shamana qui vous propulsait dans le Véhicule ou la Lentille de l'Ame, la Lentille du Vaisseau des Etoiles. Et tout aspect profane disparaissait en devenant un Sky Walker.

 

Du fait que les Egyptiens tiennent leur science chamanique de la même source, et qu’un Shamane était appelé un Shamsu, il est à peine surprenant que l’Arbre de Vie de leur Elixir était à la fois la colonne vertébrale, le Djedi, et l’Arbre Acacia, comme c’était le cas à Sumer. 

Avec Skywalker et Djedi, nous découvrons le sous-courant de la forme d’attraction inconsciente de notre civilisation post-moderne pour l’archétype et le mythe des étoiles du film La Guerre des Etoiles de George Lucas, avec Luc Skywalker et les chevaliers Djedi. C’est un pur appel renaissant pour une Néo Résurrection Archaïque de la mémoire de l’ancien navigateur à Semence d’Etoiles* de l’ADN : le Shamane Marchant dans le Ciel, afin qu'il émerge parmi nous en cette âge de renaissance Pangaïaque de la Panacée Aqua Vitae qui provient de la Coupe du Graal du Verseau.

 

Extrait de "The Soma Conspiracy"